samedi 30 janvier

RYTHME

Le sport est devenue une cours de récréation où le moindre exercice devient un challenge par rapport au autre. Cette constante compétition qui nous met mal à l’aise et qui instaure un esprit peu naturel.

Voila ce qu’on ressent par fois quand on regarde les autres à la salle de sport qui admirent la moindre veine qui pourrait saillir sur un muscle ou cette sueur luisante qui glisse sur leur bras jusqu’à goutter par terre.

Le sport à la base c’est sain. On le fait pour se faire du bien et non pour se mettre dans des situation où on en perd vite le goût et où on se demande « mais pourquoi ? ».

Il est important de comprendre que le sport que l’on fait, c’est avant tout pour soi. Et que chaque effort est là pour avancer chaque jour un peu plus vers cet objectif que l’on s’est fixé.

trouver le rythme

1. Trouver le Rythme

Croire que les êtres humains sont tous égaux c’est faux. Croire que l’homme et la femme peuvent être égaux, pfff come on! Chacun à son rythme, chacun à son objectif et chacun à ses faiblesses.

Le sport n’est pas une question de vitesse, de force ou de performance. Le sport c’est avant tout un moment de plaisir et de dépassement de soi. Etre constamment dans la compétition peut altérer ce plaisir que vous avez à pratiquer un sport.

Elle arrive à courir 10km à 4’55 » ? Très bien pour elle, mais n’essayer pas de suivre si vous n’y êtes pas encore. Vous allez mettre la barre trop haute, pousser votre corps là où il n’est pas encore prêt à aller et mentalement vous aller mettre en avant une faiblesse. Ce n’est pas avec des déceptions qu’on avance.

Trouver votre rythme sur lequel vous prenez plaisir à faire du sport et où vous ne sentez pas vraiment l’effort. Appréciez ces moments de satisfaction. Et oui, il est possible que vous ayez l’impression de reculer par rapport à vos dernières performances mais vous allez voir au final que votre corps vous remerciera.

rythyme

2. Avancer avec son rythme

Une fois que vous avez trouvé votre rythme, travaillez la constance sur ce palier puis dépasser le un tout petit peu plus tous les jours. C’est peut être de finir votre course sur un rythme plus élevé, de rajouter un kilomètre, de faire 5 squats de plus sur votre entrainement… Rajouter juste un peu à chaque fois. Vous verrez que vous pouvez le faire facilement et avec plaisir.

Tout d’abord, mentalement vous vous sentirez mieux et vous aurez l’impression de progresser sans vous débattre, ensuite, vous verrez que votre corps sera plus répondant à vos demandes et pourra plus facilement accepter un challenge de plus.

Après, s’il vous faut 1 an pour atteindre votre objectif, ou 6 mois, ou 2 semaines. Soit. Mais ne vous pressez pas, n’essayez pas d’impressionner les autres, cela vous retombera dessus un jour.

Ecoutez vous. Laissez le temps à votre corps de s’adapter, d’encaisser et de se renforcer.

Votre objectif c’est le votre et pas celui de votre voisine. Avancez tous les jours avec la satisfaction d’avoir accompli un pas de plus et d’avancer.

rythyme 2

3. Évoluer vers l’objectif

Vous faites du sport pour vous. Donc surtout ayez conscience de vos efforts et reconnaissez vos progressions, même minimes. Le but n’est pas d’avancer beaucoup maintenant mais qu’un jour, certain, vous atteignez l’objectif fixé. Et croyez nous, si vous partez dans cette démarche, vous y arriverez plus vite que prévu.

Cela aura aussi une onde positive sur votre vie professionnelle, sur votre humeur au travail, sur votre vision globale de la vie. La satisfaction, l’acceptation de ses performances et l’avancement vers un objectif, sont des critères majeurs dans le développement du bonheur personnel.