beabc48162b2f2567542e66e6e0bd1f6

La saison estivale est communément acceptée comme une belle promesse de détente, de plaisir, de sourires.

Qui ne rêve pas en ce moment de siroter un cocktail frais, de sentir les gouttes d’eau glacées de ce cocktail claquer sur nos cuisses bronzées par la chaleur du soleil. On a une folle envie de se lever, se mettre à danser sur des sons rythmés de percussions cubaines, de se sentir belle dans notre plus belle robe.

Only chill and positive vibes!

Faisons un constat, nous attendons toutes et tous l’été pour profiter, se promettre de belles choses. Nous avons toutes et tous en nous cette envie de (re)vivre!

Mais l’été peut être aussi un très bon moment pour faire un petit point sur soi. Prendre du temps pour méditer quelques minutes sur nos échecs, nos déceptions, nos frustrations du début d’année. L’échec est humain, et nous l’avons tous rencontré un jour. 

« La défaite est tellement plus intelligente. On pourrait passer sa vie à la méditer. C’est auprès d’elle que l’on puise ses vraies ressources, que l’on sublime ses revanches. Que faire de cette défaite ? » disait l’Académicien Jean-Marie Rouart.

Sublimez vous! Comprenez les raisons de vos échecs; mais comprenez surtout que vous êtes belles, fortes. Que l’été peut être un bon moment afin de prendre du temps pour vous accomplir.

A l’image du Zarathoustra de Nietzsche, ne vivez pas sur vos acquis, remettez vous en question pour vous élever, et vivez !

Tiens, pourquoi pas commencer un petit bouquin…

41cbd0bb5b28db4d99528d0682e5b575